• Materiel & techniques

    Pour randonner, faut un équipement adapté... au cheval, au cavalier, aux conditions de voyage... mais aussi des techniques, des savoir-faire qui s'apprennent avec l'expérience et grâce aux rencontres avec d'autres voyageurs. Merci à tous ceux qui ont partagé leur expérience

  • Je viens de retrouver des photos d'un bât prises en Corse en 1994 

    Bât pour âne en Corse

    Bât pour âne en Corse

    Bât pour âne en Corse

     

    Bât pour âne en Corse

     


    votre commentaire
  • La lutte contre les mouches nécessite parfois d'affronter le ridicule...

    Dark Vador

    Dark Vador

     

    Bon ceci dit c'est pas grand chose un petit masque contre quelques mouches, l'été en Finlande j'avais été vraiment impressionnée par les protections mises à certains chevaux islandais sujets à dermites du fait de la prolifération d'insectes...

    ressemblait à ça (j'ai hélas perdues toutes les photos...) :

    Dark Vador

     

     

     


    votre commentaire
  • Faut pas qu'elles grosissent d'un poil pour continuer à rentrer dans leur camion :Quand c'est les juments qui se font transporter... c'est pile poil !

     

     

    Bon j'exagère un peu, il y a la place qu'il faut

    Quand c'est les juments qui se font transporter...                        Quand c'est les juments qui se font transporter...

     

    Quand c'est les juments qui se font transporter...

    On peut y manger tranquille

     

    Quand c'est les juments qui se font transporter...

    Et quand le pont est refermé, il y a une barre d'attache très pratique


    1 commentaire
  • La décision de passer aux chaussure est arrivée suite à des problèmes de pieds récurrents en rando : usure excessive des fers du fait de mauvais aplombs, donc nécessité de referrer souvent en rando et corne cassante et pousse lente donc plus de place pour les clous... bref la galère pour les voyages.

    Les chaussures... des jujusLa rencontre avec Solenne (voir son blog équivogue) dont le cheval Ouzbeck voyageait chaussé deasy boots m'a permis de trouver une piste à tester.

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai donc commencé par des easy boots également, pour Nikie dans un premier temp, achetées sur SOSabots par correspondance.

    Les chaussures... des jujus

    Solides, assez simples à réparer sous réserve de minutie et de patience, ce sont des hypposandales qui ont fait leurs preuves mais leur manipulation reste assez fastidieuse.

    Du coup j'ai tenté les renegades, toujours chez SOSabots : un bonheur à utiliser, très confortables apparemment pour Nikie mais je ne les ai pas encore testées en voyage... a voir comment elles résistent à l'usure, d'autant qu'elles sont chères...

    Les chaussures... des jujus

    Les chaussures... des jujus

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En parallèle, après avoir tenté la biotine sous différentes formes horriblement cheres..., j'ai finalement trouvé le produit efficace et bon marché pour améliorer la corne et la pousse : un mélange d'algues et de cynorrodon made in england... (marque : Equus Health) mais hélas la revendeuse à fermé boutique et depuis je galere pour en récupérer. Je teste depuis qq mois de la poudre d'algues seule et ça semble bien marcher. En tout cas les pieds sont magnifiques depuis que je complemente avec des algues.

     

    Enfin j'ai eu la chance d etrer accompagnée par Olivier un super maréchal dans cette expérience (les maréchaux de l'Arrée). Je le remercie pour tout ! Hélas depuis mon déménagement je ne suis plus dans son secteur...

     

     

     


    votre commentaire
  • L'idée initiale était de bâter les jujus à tour de rôle tout en gardant à chacune sa propre selle... mais à l'usage j'ai dû me résoudre à ne bâter que Newla car celle-ci ne supporte pas d'avoir Nikie (la jument dominante) derrière elle et passe la journée au trot...

    Pour mes débuts au bât, j'ai utilisé :

    - un Trissac : 2 sacoches-caisses de bât très légères (caisses en polyéthylène dans des sacoches en cordura) + sacoche de dessus en H, système qui s'adapte sur une selle.

    -  un licol de bât

    - un avaloire de selle (pour empêcher la selle d'avancer) qui a remplacé depuis définitivement la croupière, même pour monter

    le tout achetés chez Guichard Sellier.

    - un collier (pour empêcher la selle de reculer)

    Bâter

     

     

    Bâter

    L'avantage de ce système de caisse de bât c'est qu'il s'adapte sur une selle (après avoir enlevé les étriers) donc pas besoin d'acheter aussi un bât et en cours de voyage on a un 2e cheval équipé d'une selle pour emmener quelqu'un pour une ballade.

    Le bât    Le bât

    Inconvénient du système, c'est un peu dur à attacher puisque de chaque côté il y a 3 sangles pour fixer chaque caisse avec une boucle. C'est un peu fastidieux et en cas d'urgence un peu long à défaire je suppose...

      Le bât Le bât

     A deux installer les caisses de bât c'est facile : on peut attacher les caisses de chaque coté en même temps, pas de déséquilibre de la selle.

    Mais pour les gérer seule j'ai dû trouver un moyen car si je charge une caisse pleine après l'autre la selle à tendance à tourner.

    Le bât

    Du coup j'ai aménagé le contenu des bats en plusieurs modules autonomes que je range dans les caisses progressivement après avoir attachées les caisses à vide sur la selle.

    Les modules sont constitués d'étagères à 2 tiroirs en plastiques qu'après bien des recherches j'ai trouvé à la bonne taille. Trois séries d'étagères ont juste les bonnes dimensions pour entrer dans les caisses et il reste ensuite de la place au dessus (environ 15 -20 cm) pour ranger ce qui ne rentre pas dans les tiroirs).

     

    Le bât

    J'ai aménagé une étagère en "cuisine" en y installant un réchaud avec une protection anti-vent et "plan de travail" (lol) en alu

     

    Le bât

     Dans l'autre caisse je met une étagère et mon accordéon diatonique qui a quasiment les mêmes dimensions que 2 étagères, ça fonctionne pile poil !

    Le bât

    Le bât

    Le bât

    Mais il restait encore un problème à régler : les caisses en polyéthylène n'ont pas de couvercle (le dessus est couvert uniquement par la sacoche en cordura)  et du coup impossible de les utiliser comme siège ce qui est quand même bien dommage... j'ai donc fabriqué un couvercle en contreplaqué. Et comme la caisse à tendance à se déformer (les côtés long s'écartent l'un de l'autre) j'ai ajouté un élastique entre les 2 que je peux tendre au besoin.

    A l'usage c'est moyennement pratique et l'idéal sera sans doute de fabriquer un cadre en alu à river sur le pourtour pour consolider et éviter la déformation.

     

     

     

     

     

     

     Le bâtLe sac en H se positionne par dessus le tout, sur la selle et les caisses de bas. Il est idéal pour ranger vêtements et couchage. 

     

     

     

     

     

     

     


     

    Le matériel de bât d'Arnaud, caisses en bois complétées par mon sac en H à titre d'essai et qui a donné compléte satisfaction.

    Bâter

    Bâter

    L'avantage du bois c'est qu'on peut s'en servir de siege ou de table...

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique